30 juin 2010

Perséphone, partie 1

3 février, aéroport de Tokyo, 2 heures du matin.

 

Vous voyez la jeune fille endormie sur les sièges de la salle d'embarcation vide, celle avec le manteau rouge sur les genoux? C'est moi, Cassandre Avrillay, 25 ans, dite Perséphone. Un surnom qui me colle désagréablement à la peau, gagné au fil de ma courte mais intense carrière récemment finie.

Si je suis ici aujourd'hui, si j'attends cet avion qui va m'emmener à l'autre bout de la planète, c'est pour oublier. Je ne vous parle pas d'un petit séjour au club med', d'une semaine, quand vous avez besoin d'oublier le stress de la vie courante au thalasso. Je vous parle d'oublier la vie tout court, de se faire oublier du monde qui nous entoure, à jamais. C'est mon dernier contrat, et mon ex-employeur m'a payée généreusement pour que je l'exécute sans faute aucunes. Je pouvais donc aller où je voulais, à condition que ce soit le plus loin possible de la France.

Mon choix s'est donc porté sur l'Australie, un des seuls endroits où je n'ai pas encore posé les pieds. Déjà toute petite, j'aimais beaucoup le nom, Australie. J'appelais ça l'Astralie, le pays dans les astres, avant de réaliser qu'il existait bel et bien, sur terre, un peu moins loin que les étoiles, mais de peu. Mais en l'occurrence, ce n'est pas pour une histoire de nom que j'ai choisi d'y aller. j'ai toujours apprécié les immenses espaces, la chaleur, les déserts où la forme de vie intelligente la plus proche est à 300 kilomètres de là.

Ce qui m'a plu, aussi, ce sont les serpents venimeux, un des animaux que je trouve le plus sympathique. Je m'entends toujours bien avec ce genre de créatures, rampantes et sifflantes, qui se glissent entre tes jambes et t'empoisonnent. Je dois reconnaître que j'ai bâti ma carrière grâce à des serpents venimeux, le genre avec des bras, des jambes et des costumes de créateur.

Posté par Floowa à 14:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Perséphone, partie 1

Nouveau commentaire